Joseph Hubertus Pilates (1880-1967)

Un homme volontaire

Cet enfant maladif, souffrant d’asthme et de rachitisme, a consacré sa vie à devenir un homme fort et athlétique.

Dès son plus jeune âge il s’est passionné pour l’étude du corps humain, le yoga, le ski, la gymnastique.
Il a sans cesse cherché à transformer son corps afin de devenir un athlète complet.
Il a été tour à tour artiste de cirque, boxeur et entraîneur pour Scotland Yard, qui abritait déjà l’élite de la police britannique.

C’est en Angleterre, durant la 1ère Guerre mondiale, qu’il a commencé à travailler avec des malades alités.
En cherchant à aider ses compagnons, il a eu l’idée d’utiliser des sangles et les ressorts des lits afin de leur permettre de bouger les bras et les jambes sans se lever.

C’est ainsi qu’il a conçu l’ancêtre du premier appareil de Pilates : le Reformer.

Par la suite, la création des autres appareils de la méthode suit la même logique.

Voici les principaux appareils utilisés dans un studio de Pilates :
Le Reformer, le Cadillac, la Wunda Chair, la High Chair, le Large Barrel…

C’est la recherche d’un travail contre résistance qui permet le renforcement de la musculature profonde.

Contrology

Cette méthode porte alors le nom de « Contrology ». C’est l’art du contrôle dans le mouvement.
En 1945, Joseph Pilates a écrit PILATES’ Return to life through Contrology.
Un livre dans lequel il expose ses recherches et propose cette nouvelle façon de travailler et d’envisager le mouvement.
C’est aux États-Unis, à New-York sur la 8th Avenue, dans le studio que Joseph Pilates a créé avec sa femme Clara, que la méthode a pris un réel essor et s’est imposée.
Les danseurs du New York City Ballet viennent travailler au studio, sous l’impulsion de Martha Graham et Georges Balanchine.
C’est de cette façon que Romana Krysanowska a fait la connaissance de Joseph Pilates pour ne plus jamais cesser de travailler à ses côtés.

Une méthode reconnue

Cette méthode de travail a très vite été prisée par tous les artistes qui cherchaient à améliorer leurs performances.
A partir des années quatre-vingt, les médias contribuent à populariser cette méthode de travail.
Elle est aujourd’hui accessible à un large public et est enseignée partout dans le monde.

Joseph Pilates a enseigné jusqu’à l’âge de 84 ans, convaincu que seul un corps en bonne santé permettait le bonheur.