Le Pilates : les bienfaits de la danse sans la souffrance

Dans les publicités, au cinéma, dans la presse, la silhouette de la danseuse classique est, encore et toujours, un canon de beauté dont toutes les femmes souhaitent s’approcher : port altier, muscles longs et souples, abdominaux gaînés…

La danse classique est à la fois un art et un sport qui modèle le corps, développe la grâce et l’assurance des pratiquants. Mais, comme l’indique Nicole Chirpaz dans un article de Madame Figaro intitulé Oubliez le yoga et le running, chaussez vos demi-pointes, la discipline est également la « plus élitiste, ne supportant pas la médiocrité ». La danseuse et fondatrice de l’Académie internationale de la danse ajoute qu’elle ne croit « ni que l’on puisse obtenir un corps de ballerine en une séance par semaine, ni que l’on puisse prendre du plaisir à danser en amateur ».

L’exigence, la rigueur et le temps nécessaire pour sculpter et conserver un corps de ballerine n’est donc pas à la portée de la première venue, et, en tant qu’ancienne danseuse professionnelle, je suis bien placée pour le savoir.
Cependant, comme de nombreux danseurs, mannequins ou actrices l’ont constaté, le Pilates, et plus particulièrement la méthode Romana’s Pilates est la discipline idéale pour ceux qui souhaitent bénéficier des bienfaits liés à la pratique de la danse classique sans en avoir le temps, l’énergie ou la résistance à la souffrance, qui est d’autant plus ardue à gérer qu’elle doit être totalement invisible pour le spectateur.

Les différentes exercices de la méthode originelle, développée par Joseph Pilates dans les années 1920 et rapidement adoptée par les danseurs et danseuses du prestigieux New York City Ballet, permettent en effet de viser et d’atteindre les mêmes objectifs : une nuque longue, une silhouette fine et souple, une démarche assurée, une ceinture abdominale ferme, des muscles longs et discrets…

Les exercices de Pilates peuvent être aussi exigeants et difficiles que certains mouvements de la danse classique. Mais il existe heureusement une progression dans la discipline, qui la rend accessible à tous et toutes.
« On peut ainsi récupérer rapidement une musculature fuselée et une silhouette gracieuse, sans risque de se blesser » conclut Nicole Chirpaz.

A très bientôt pour votre prochain cours de Pilates !

Vous avez aimé? Partagez notre article!
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Donnez votre avis