Les 6 principes du Pilates

Comme mes élèves le savent déjà, pendant un cours de Pilates, le professeur contrôle beaucoup de détails, multiplie les conseils et les encouragements.

Cependant, le temps lui manque souvent pour expliquer concrètement et de façon détaillée ce qui fait du Pilates, et plus particulièrement de la méthode Romana’s Pilates, une forme d’exercice unique en son genre.

6 principes essentiels sont au cœur de la discipline, et tous les pratiquants, des débutants aux plus confirmés, doivent tenter de les garder toujours à l’esprit.

Ces principes ont été formulés par Joseph Pilates, dans son enseignement. Par la suite ils ont été identifiés par les personnes qui l’entouraient et qui cherchaient  à codifier et préserver ses travaux.

Les 6 principes

Centre

Ceux qui ont déjà participé à au moins un cours de Pilates le savent : tout commence, et finit, avec le centre. Les anglo-saxons utilisent les termes core (noyau, cœur) ou powerhouse (littéralement : centrale électrique, mais qui désigne plus généralement un équipement particulièrement puissant et / ou performant). Les exercices de la méthode mobilisent et font travailler les muscles profonds du buste. Il s’agit de tous les muscles : des fessiers aux dorsaux en passant par la ceinture pelvienne et les abdominaux.

Concentration

Il n’est pas possible de faire du Pilates en dilettante. Les pratiquants n’assistent pas aux cours, ils y participent et doivent accorder toute leur attention aux exercices, aux remarques et conseils du professeur ainsi qu’à leurs sensations. Ressentir l’effet de chaque mouvement sur son corps, afin d’en améliorer volontairement le contrôle et les performances, nécessite un niveau de concentration élevé. C’est cette concentration et cette écoute qui font que, même avec une blessure ou une pathologie, vous pouvez pratiquer le Pilates. Et pour ceux qui sont en pleine forme, c’est cette même concentration qui leur permettra d’atteindre plus vite un meilleur résultat.

Contrôle

A chaque moment de chaque exercice, il convient de garder le contrôle absolu de son corps. Utiliser son élan ou survoler rapidement un exercice en en négligeant la bonne exécution ne sont pas des comportements adaptés au Pilates. La méthode Romana implique et réclame un total contrôle du corps et de l’esprit.

Précision

Hors blessures et autres contraintes nécessitant l’adaptation des exercices, il n’y a pas trente-six façons de faire un exercice. Il n’y en a qu’une : la bonne. Et tous les détails comptent. Être attentif aux détails et minutieux dans leur mise en œuvre est l’assurance de mobiliser le ou les muscles visés par l’exercice et de le(s) faire travailler efficacement. Faute de quoi, si certains exercices pourront effectivement être en partie réalisés, le travail des muscles perdra alors de son efficacité et de sa pertinence.

C’est notamment parce que chaque exercice, s’il est correctement exécuté, est destiné à faire travailler efficacement un muscle ou un ensemble de muscles bien précis que les séries sont courtes : 5 à 10 répétitions maximum, contre une trentaine dans certaines disciplines.
L’objectif du Pilates est de travailler le corps avec efficacité,pas de travailler en force !

Respiration

Joseph Pilates lui-même conseillait de contrôler et de renforcer sa respiration, tant pendant ses cours que dans la vie quotidienne. La façon dont nous respirons impacte directement le corps et le cerveau, en favorisant l’oxygénation des organes, et notamment des muscles et du cerveau. Durant les cours de Pilates, il est donc également conseillé de faire travailler ses poumons en prenant de grandes respirations et en les synchronisant avec les mouvements de l’exercice en cours. Ce travail diffère de ce que nous avons l’habitude de faire au quotidien et c’est bien pourquoi il s’agit alors d’un travail actif sur la respiration !

Fluidité

Une fois maîtrisés, les exercices de la méthode Romana’s Pilates doivent s’enchaîner de façon harmonieuse et sans heurts. L’objectif est de passer de l’un à l’autre en mobilisant tour à tour tous les muscles afin d’atteindre un contrôle total de ses capacités et d’atteindre ainsi la sérénité dans un corps redevenu harmonieux et performant. C’est grâce à cette recherche de fluidité que le cours peut devenir, à l’image d’une chorégraphie, un ensemble de mouvements créant un tout, un mouvements contrôlés du premier au dernier.

Et vous, combien de ces principes avez-vous à l’esprit lorsque vous pratiquez ?
Lequel est d’après vous le plus difficile à respecter ?

Vous avez aimé? Partagez notre article!
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Il y a4 commentaires sur cet article

  1. Elen
    depuis 50 années

    Bonjour,

    Il serait peut-être intéressant aussi d’écrire un article sur le thème « corps, âme, esprit » (body, soul & spirit) qui je crois a été développé par J. Pilates. Y a t-il un rapprochement à faire avec la vision tripartite de l’homme, très ancienne puisqu’elle remonte aux philosophes grecs, entre sôma, psukhê & nôus ?

    Elen

    Reply
    1. Aurore Longère Author
      depuis 50 années

      Merci pour ton commentaire Elen. J
      C’est une idée d’article intéressante et en lien avec ce que je souhaite partager à propos du Pilates.
      Une idée à mettre dans la file des articles à écrire !

      Reply
      1. Elen
        depuis 50 années

        Super !

        Reply
    2. Agatha
      depuis 50 années

      What a pleasure to find someone who idetfinies the issues so clearly

      Reply

Donnez votre avis